La FORA

« Une étude approfondie des problèmes aigus du moment serait sans doute du plus grand intérêt. Mais, nous nous limiterons à tenter un bref essai sur quelques aspects de l’anarchisme en soulignant tout spécialement les erreurs du « neutralisme syndical » et de « l’unité de classe », deux questions qui ont été des plus débattues ces dernières années dans les milieux révolutionnaires d’Europe et d’Amérique.

Il existe des anarchistes, et non des moindres, qui sont partisans des « organisations spécifiques » et qui néanmoins, n’acceptent pas qu’une organisation syndicale soit libertaire ! C’est cette contradiction qui nous amène à présenter ici le point de vue le plus répandu de l’anarchisme militant en Argentine. »

Emilio LOPEZ ARANGO

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *